Faire de sa sensibilité un atout

coachplanet.net  Myriam Roure

Le système scolaire actuel est basé principalement sur l’intelligence mathématique et linguistique. C’est très réducteur quand à la richesse de l’être humain et ses différentes formes d’intelligence. Damasio, chercheur en neuroscience et Goleman, psychologue, ont révolutionné le monde de la psychologie en indiquant que la sensibilité et l’intelligence vont de paire et que l’intelligence du QI n’est basé que sur l’intelligence mathématique et linguistique, alors que la compréhension de soi et des autres est la plus utile dans la vie. Etre sensible est mal vu dans la société, mais la sensibilité est pourtant une preuve d’intelligence.

Les différentes formes d’intelligence, donc de sensibilité

Ca n’est pas parce que vous avez été, où vous êtes moyen ou nul que vous ne réussirait pas dans la vie. De même, votre enfant ou ado ne s’en sort pas à l’école mais peut fort bien être un bon commercial, un bon sportif, un bon médiateur ou ne pas réussir une belle carrière mais bien réussi sa vie affective, alors que d’autres avec des études et des carrières plus belle, vont rater leur vie affective, par manque d’intelligence émotionnelle et donc de sensibilité. Voici différentes formes de sensibilité, il n’y à en à pas une meilleure qu’une autre.

La sensibilité visuelle et spatiale concerne les architectes, les géographes, urbanistes, les peintres, les graphistes, les photographes, les caméramans. Les personnes sensibles à l’intelligence visuelle et spatiale sont peuvent concevoir une représentation spatiale du monde, par exemple, faire bouger les notions d’espace dans leur tête et n’ont pas besoin de se balader avec un mètre quand elle vont acheter un meuble, elle arrivent à imaginer la place qu’il prendra dans leur appartement et si il est trop grand ou trop petit. Tous les bons bricoleurs ont donc cette sensibilité.

Les personnes sensibles à la nature s’intéressent à l’écologie, elles ressentent le besoin de cultiver un potager et d’avoir un jardin, de prendre soin des animaux. Ces personnes sont sensibles à l’environnement naturel les minéraux, les animaux et les végétaux. Cette sensibilité elle celle des navigateurs, des pécheurs, des biologiste, des botanistes, des écologistes, des océanographes, des zoologiste, de l’explorateur. Il a un souci de conservation de la nature. C’est l’intelligence ou la sensibilité naturaliste.

L’expression de sa sensibilité, donc de son intelligence, par le corps, se traduit par des performances physiques, ainsi que par la capacité à savoir manier des outils avec dextérité. Les sportifs et les personnes manuelles, à l’aise avec des tâches nécessitant une dextérité motrice ont cette sensibilité, que l’on appelle la sensibilité et l’intelligence kinesthésique.

La sensibilité linguistique, qu’on peut aussi appelée la sensibilité verbale concerne les personnes à l’aise avec le langage, voir plusieurs langages, que cela soit à l’écrit et à l’oral. Cette sensibilité est donc celle des vendeurs/commerciaux, des avocats, des formateurs, des pédagogues, des écrivains, les thérapeutes ou psychologues. Etre sensible à l’intelligence linguistique/verbale c’est savoir manier le langage pour exprimer ce que l’on ressent, ce que l’on pense, et pour comprendre ce que ressentent et nous disent les autres.

Les personnes qui sont sensibles à l’intelligence interpersonnelle se sentent à l’aise avec les autres. Ces personnes sont de bons organisateurs et leaders. Leur sensibilité est orientée vers ce qui motivent les autres et aux différences de chacun. Les caractéristiques de cette sensibilité sont la tolérance, la bienveillance, la coopération et l’empathie, la coopération.

Enfin, les personnes qui ont une belle sensibilité intra personnelle sont douées pour l’introspection. Ces personnes savent aisément analyser leurs émotions et leur réactions, et sont conscientes de leur limites, de ce qui les anime ainsi de leur force. La sensibilité intra personnelle permet aussi d’avoir une bonne représentation de soi et de demander de l’aide aux autres, ce qui est loin d’être négligeable !

Quand notre sensibilité est pénalisante ?

Notre vie est faite en permanence d’inter-actions et d’échanges avec les autres qui peuvent nous épanouir ou nous blesser suivant jusqu’à quel degré nous nous connaissons bien et savons nous situer par rapport aux autres.

Quand mes patients me disent : « je suis hyper sensible », je leur réponds que c’est bien d’être personne vivante, réactive, éveillée et donc sensible à soi, aux autres et aux causes (celles ci peuvent être l’écologie, la défense des animaux, etc). Je nourris leur estime d’eux-même en leur indiquant, que c’est tout à l’honneur et qu’ils peuvent être fiers d’avoir une belle sensibilité, et que c’est bien mieux que d’être un zombi, comme le sont certaines personnes, abruties devant son poste de tv, qui suivent le troupeau. Les personnes sensibles sont souvent aussi créatives et novatrices, mais elles ont dues étouffer ces deux qualités car le système scolaire leur demandait surtout de développer leur intelligence linguistique et mathématique. C’est pourquoi elles se jugent sévèrement et croient que leur sensibilité est un handicap dans leur vie de tous les jours. Et pourtant … bien se connaître et comprendre et ressentir l’autre sont de sacrés atouts.

Etre sensible devient pénalisant quand nous à appris à bloquer notre sensibilité, quand nous avons du l’enfouir et nous forger une carapace, parce que le système scolaire, nos parents, ou la société à préféré faire de nous de bons petits robots bien dociles. L’expression de la sensibilité ne peut pas s’enfouir. Les êtres humains ne peuvent pas être dénaturés. C’est pourquoi les personnes sensibles tentent de survivre en développant des addictions : alcool, cigarette, somnifères, tranquillisants, intellectualisation pour se protéger des autres, ou sport à outrance, pour s’abrutir, ou des tocs, pour avoir un sentiment de contrôle de leur sensibilité.

Etre sensible signifie avoir ses sens en alerte donc avoir une plus grande capacité à prendre les devant, c’est à dire à être actif et réactif et donc capable de changer les choses. Avez- vous remarqué, si vous être sensible, que vous êtes lucide et plein de bon sens ? C’est une qualité, n’en doutez jamais : ca n’est pas vous qui manquez de bon sens, mais le système scolaire et les organisations de la société. Car si une chose est certaine, c’est que ceux qui devraient douter ne se remettent pas en question, alors que les personnes intelligentes et sensibles doutent et ne le devraient pas. Comme la sensibilité ne rapporte rien au monde capitaliste dans lequel nous vivons à l’heure actuelle ou il faut principalement être apte à produire toujours plus, en se coupant de soi, donc de sa sensibilité et consommer toujours plus, et que les personnes sensibles ont la capacité de douter, donc de remettre en question l’ordre établi du monde nocif pour l’environnement, on ne va surtout pas éveiller la sensibilité naturaliste par exemple à nos chérubins dans les écoles.

Le massacre de la gestion de la sensibilité par des substituts

Faire de sa sensibilité un atout

Les fausses croyances vis à vis du fait de la sensibilité

Ne plus faire un complexe de sa sensibilité

La suite ici

Publicités