Je suis surdoué : comment me faire des amis ? Monique de Kermadec

Clara Crochemore//mariefrance.fr//jeudi 13 avril 2017

Dès les petites classes, dans la cour de récréation, les enfants surdoués peuvent se sentir en décalage avec leurs camarades. Ils ont accès à une langue plus adulte et n’ont pas forcément les mêmes centres d’intérêt, que ce soit au niveau des émissions qu’ils regardent ou des chansons qu’ils écoutent. Si notre enfant est surdoué, il faut alors l’aider à trouver des supports de partage (une activité sportive, artistique, etc.). Il est important de de lui apprendre que même si l’échange intellectuel est précieux, il existe également d’autres formes d’échange avec lesquelles il pourra tout aussi bien s’épanouir.

Les loisirs : une autre forme de partage pour se faire des amis

A l’adolescence, si l’enfant surdoué a un ou deux ans d’avance, il est possible qu’il sente un énorme décalage avec les autres élèves au moment de la puberté. Etant le « bébé de la classe », il pourra avoir du mal à partager les mêmes discussions. Mais là encore, comme le précise Monique de Kermadec, certains hauts potentiels s’en sortent très bien et réussissent à trouver leur place grâce à une intelligence relationnelle. D’autres, de leur côté, peuvent au contraire se réfugier dans cette douance pour expliquer leur difficulté à se faire des amis.

Les adultes surdoués, quant à eux, peuvent avoir tendance à rechercher d’autres adultes surdoués en se disant qu’ils arriveront mieux à nouer des liens avec des personnes ayant un QI égal au leur. Pourtant, ce qu’ils ne doivent pas oublier, c’est qu’il est possible de trouver de réelles satisfactions avec des personnes qui partagent les mêmes passions, mêmes si ces dernières ne sont pas surdouées. Que vous soyez passionné par l’alpinisme ou la photo, ce sont ces temps de partage qui permettent d’être heureux, qu’ils soient partagés ou non avec un autre haut potentiel. Ce qui est important, c’est de trouver des bases de partage. Même si ‘l’intellectuel reste fondamental, ce n’est pas le seul moyen pour rentrer en contact avec les autres et se sentir épanoui.

l’article ici

Publicités

Monique de Kermadec

L’adulte surdoué : bien vivre sa douance

Mensa Île-de-France a organisé le 27 octobre 2012 une journée de conférences sur le thème de l’adulte surdoué.
Mme Monique de Kermadec était l’un des trois invités de cette journée avec M. Jacques Grégoire et Mme Arielle Adda