Pourquoi les surdoués peuvent-ils se sentir malheureux ?

Clara Crochemore//mariefrance.fr//28 juillet 2017

Il n’est pas rare de trouver des personnes surdouées souffrant d’un véritable mal-être. Pourquoi est-ce que de nombreux surdoués se disent malheureux et comment y remédier ? La réponse de Monique de Kermadec, psychologue et psychanalyste.

La question peut surprendre… On pourrait penser qu’ayant un QI au-dessus de la moyenne, une personne surdouée a plus de facilité et que tout lui arrive plus simplement, sans avoir à traverser d’épreuves. Pourtant, comme le souligne Monique de Kermadec, spécialiste sur les questions de douance, on constate qu’un grand nombre d’adultes surdoués sont en souffrance. Un haut potentiel peut ressentir un mal-être et ce, même en réussissant sans la moindre barrière sur son chemin et en paraissant tout à fait heureux. Mais alors, quelle est la cause de cette souffrance ?

Des difficultés à trouver sa place

A l’origine de ce mal-être présent chez bon nombre de surdoué, on retrouve en fait la difficulté à trouver sa place. Un surdoué, qu’il soit un homme, une femme ou un enfant, a tendance à rechercher dans ses relations une intensité, une profondeur de la relation que l’autre n’est pas toujours à même de donner. Selon Monique de Kermadec, on ne peut toutefois pas conclure qu’un haut potentiel est malheureux à cause de son QI plus élevé que la moyenne. Le QI a plutôt un impact sur la manière dont une personne voit le monde et entre en relation avec lui. Et la manière dont on appréhende le monde peut rendre les relations amoureuses et amicales très simples comme elle peut les rendre très compliquées. Dans ce cas, la personne peut se mettre en retrait, s’isoler et connaître une solitude particulièrement difficile à vivre qui mérite de consulter un spécialiste. Il ne faut surtout pas accepter cette souffrance comme une fatalité, il est tout à fait possible d’être aidé par un psychologue ou un spécialiste pour démonter les causes de cette souffrance qui ne sont pas universelles. Chaque être est unique, il n’y a pas deux personnes surdouées qui soient exactement pareilles ! Comme l’explique Monique de Kermadec, comprendre les causes de sa propre souffrance est fondamentale, ceci est possible et elle peut être dépassée.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s