Les défis et les talents des personnes surdouées intuitives

Publié le 7 mai 2017/// Sélectionné dans : Actualités & Analyses, Carrière & Leadership
Coaching de Dirigeant(e)s et Managers Surdoués et Multipotentialistes 👉coaching-et-douance.com 🚀

A la découverte de l’intuition, ce talent étrange

Si la douance, la multipotentialité, et même l’Asperger font partie d’un même continuum aux multiples facettes, nuances et ramifications, nous allons explorer ensemble le pôle plus intuitif de la douance (1).

Quels sont les spécificités communes avec l’ensemble des surdoués évoqués dans les autres articles ?

La personne surdouée intuitive est souvent encore plus concernée par l’empathie, parfois jusqu’à des niveaux qui défient les explications logiques. Elle perçoit tout ce qui l’habite et tout ce qui l’entoure avec une grande intensité, elle vit tout avec intensité, et elle a un besoin profond de se sentir vivre. Elle est en perpétuelle quête de sens, de cohérence, d’alignement. Les questions spirituelles, philosophiques se posent pour une partie de ces talents avec une grande intensité.

Pourquoi le terme de surdoué ? l’article

Vous évoquez chez la personne intuitive une manière bien spécifique de résoudre un problème, que devraient absolument comprendre le manager et les RRH. De quoi s’agit-il ?

Béatrice Millêtre, Docteur en psychologie, nous donne l’exemple dans son ouvrage Le livre des vrais surdoués (2) de l’enfant qui à l’école, trouve directement la solution d’une équation pourtant complexe, sans pouvoir se l’expliquer. Toutes les étapes intermédiaires entre l’énoncé et la solution sont gérées à un niveau non conscient, en bruit de fond, là où le cerveau dispose de bien plus de rapidité et de ressources. Ainsi, il s’agit d’un type d’intelligence redoutablement efficace, déstabilisant aussi si il n’est pas compris et apprivoisé.

Lorsque notre surdoué intuitif devient adulte, quelque soit l’échelle de temps et la problématique (gestion de sa carrière, choix stratégiques pour le DG…) le fonctionnement reste le même : la tempête sous le crâne en bruit de fond, parfois le sentiment d’être perdu au niveau conscient, de procrastiner, d’être inutile, le tout avec une véritable soif d’apprendre et de récolter de l’information…et la solution arrive, souvent inattendue, et pourtant parfaitement juste, cohérente, évidente, et à la fois impossible à expliquer séquentiellement !

Si vous deviez schématiser leur fonctionnement, même grossièrement, afin que nous puissions mieux le comprendre…

Qu’il s’agisse d’un enjeu de carrière, de la réalisation d’un film, d’un problème technique complexe, d’un enjeu géopolitique ou d’intelligence économique, nous pourrions schématiser le fonctionnement de notre talent intuitif de la manière suivante :

1. Prise de conscience de la problématique

2. Phase de gestation

  • Au niveau conscient : sentiment que ça tourne en bruit de fond sans percevoir plus, à part peut être des mini-fulgurances ça et là. Grand besoin d’apprendre, d’explorer, de nourriture intellectuelle, parfois sur des thèmes inattendus : astrophysique, neurosciences, politique, etc…
  • Au niveau inconscient : à toute vitesse, le cerveau tri, ordonne, fait des liens, met en cohérence, modélise, crée de nouvelles connexions, calcule, fait appel à tous les domaines…
  • Risque : vouloir aller trop rapidement et bloquer ce processus créatif, s’impatienter, rentrer en phase de stress, perdre confiance, ou ne pas oser s’avouer ses intuitions (faux-self)

3. Eurêka

  • Au niveau conscient : c’est l’ « Eurêka » ! Regain de confiance et d’estime de soi; Rassuré d’avoir trouvé la solution à temps, finalement on ne serait peut être pas un imposteur…
  • Au niveau inconscient : une structure mentale cohérente sur tous les plans, qui se conjugue au présent et au futur, juste, solide, a été trouvée.

Ce fonctionnement se décline à toutes les échelles, sur toute une vie (pour trouver son rôle, sa mission, sa posture) comme à l’échelle de la résolution de petites problématiques. Les « Eurêka » varient, allant des belles idées à la révélation artistique ou scientifique, qui touchent beaucoup ce type de profils.

L’intuition, on nous dit beaucoup qu’il s’agit de cette intelligence à la fois géniale et un peu floue de ces gens un peu décalés qui nous apportent beaucoup…et vous n’êtes pas du tout d’accord, pourquoi l’article

Oui je vois. Tout de même, avoir des idées c’est très bien, mais cela ne fait pas une équipe, une organisation l’article

Pourquoi ces talents sont trop souvent invisibles ?

A côté du talent surdoué dont le type d’intelligence est plutôt « logique et séquentiel » (dit Haut QI ou laminaire dans certains blogs et ouvrages), qui a souvent très bien réussi ses études, qui enchaîne les tâches à une vitesse impressionnante et délivre des analyses d’une grande clairvoyance, notre surdoué intuitif ressent parfois un grand manque d’estime, un sentiment d’illégitimité et d’imposture. Même après une première partie de carrière réussie, il ne peut s’empêcher de penser à un malentendu : un jour, il sera mis à découvert.

Même après une carrière réussie, vous dites, ces talents ont du mal à reconnaître leurs propres réalisations, pourquoi ?

Leur rigueur, commune à tous les surdoués, est tellement acérée qu’elle en devient un biais cognitif, un inconvénient, lorsqu’il s’agit d’estimer leurs propres forces : ils sont hypnotisés par leurs failles, et oublient la roche solide sur laquelle ces fissures se dessinent !

A cette rigueur implacable s’ajoute ce fonctionnement intuitif bien particulier qui déstabilise parfois même les plus aguerris.

L’apprentissage se fait par bonds. La carrière se fait par bonds aussi. Ils accèdent à des postes stratégiques parfois sans comprendre comment ils ont fait, ou pourquoi on les a fait monter.

Ils s’observent mettre en place des projets très efficaces sans comprendre comment ils s’y prennent, et pourquoi cela marche si bien; c’est comme si un sort leur avait été jeté, celui de contempler leur propre réussite extravagante, inavouable parfois, dès qu’ils entreprennent quelque chose, sans jamais pouvoir la saisir, la comprendre, comme si elle appartenait à quelqu’un d’autre.

Alors il peut être si difficile parfois de parler de ses réussites, de les expliquer de manière séquentielle et compréhensible, avec cette impression (fausse) de se vanter et de se prendre pour ce que l’on est pas…

Ces personnes intuitives ont-elles ce même enjeu de visibilité sur le marché du travail ?

Bien sûr, lorsqu’elles sont en recherche, sur leur CV, elles vont oublier d’évoquer des réalisations majeures au sein de leur précédente structure par exemple, par sentiment d’imposture : elles ne savent pas comment elles y sont arrivées, cela ressemble à un coup de chance, et de toute façon tout travail est collectif…

Et parfois, elles ont bien raison de ne pas évoquer leurs réalisations : ce serait incroyable, extraterrestre, ce serait trop, cela ferait peur au recruteur; si elles venaient à être acceptées au sein de leur structure, chacun se cramponnerait à son poste.

Le grand malentendu est là : elle ne veulent remplacer personne, et si elles le faisaient (dans de rares cas), ce serait avec intelligence et de sorte à ce que tout un chacun y trouve son compte.

Ainsi, beaucoup parmi elles sont transparentes sur Linkedin, sur le marché, au sein même de votre organisation, pour un coût d’opportunité colossal.

Nous voilà ensemble dans le territoire étrange des talents cachés, bien à l’écart des mouvements incohérents et affolés du grand groupe dont elles font partie, et dont les idées pourraient apporter pourtant bien plus que quelques points de marge.

Les autres problématiques possibles des personnes surdouées intuitives

Parfois, les personnes surdouées intuitives rencontrent les problématiques suivantes, dont le DRH et le manager doivent avoir conscience :

  • Syndrome de l’imposteur, car elles disposent de nombreuses réussites passées qu’elles n’arrivent pas à expliquer rationnellement

Conséquences : manque de visibilité au sein de l’organisation ou sur le marché, potentiel non détecté

  • Grande perte de confiance due à cette forme d’intelligence qu’elles confondent avec de la procrastination ou de la lenteur
  • En entreprise, elles sont sous-employées, à des postes qui demandent une intelligence séquentielle plus qu’intuitive, ce qui peut accélérer encore le sentiment de perte de confiance de ces personnes qui pourtant vont bien psychologiquement
  • Parfois, leur processus créatif est bridé car notre talent éprouve des difficultés à lâcher prise et à laisser s’exprimer son intelligence différente : peur de perdre du temps, de renouer avec l’angoisse de la page blanche et la perte de confiance; peur que cette fois, l’intuition arrive trop tard

Conséquences : dépense de l’énergie à travailler en mode « séquentiel » sans résultats toujours probants, commence tout et ne finit rien (à l’échelle de la carrière ou au travail), ne s’investit plus sur le long terme, pour au final une réelle perte de temps

Les ressources et les forces des surdoués intuitifs

Rapidité et efficience, vision transversale, originale, novatrice

  • Talents très rapides au final pour la résolution d’un problème : tout le retard est souvent rattrapé d’un coup et les attentes sont souvent largement dépassées
  • Parfois, très forte capacité à jongler avec les concepts, goût pour la complexité
  • Sont souvent touche à tout voire multipotentialistes – ce n’est pas de l’éparpillement, cela nourrit leur inconscient créatif au bénéfice de l’organisation !
  • Une grande imagination, un univers intérieur immense aux richesses souvent non conscientisées
  • Mémoire souvent redoutable et perception très fine

Une grande empathie et des valeurs très fortes

  • Souvent, très forte empathie, jusqu’à sentir chez l’autre des tensions, des contradictions, qu’il ne perçoit pas lui même
  • Ils peuvent mettre une énergie colossale pour faire réussir un projet porteur de sens
  • Certains ont développé un génie pour accompagner les transitions difficiles
  • Ils s’engagent pour leur équipe, soutiennent leurs collaborateurs

Une intelligence stratégique et prospective

  • Grand talent pour se projeter dans l’avenir et sentir les évolutions possibles
  • Ils sont peu à reconnaître leur largeur de vue et leur intelligence stratégique

Capacité à rebondir, se transformer, et à accompagner la transformation

  • Forte capacité de résilience
  • Ils aiment provoquer et vivre le changement
  • Très fort potentiel d’apprentissage qui se concrétise si l’enseignement correspond à leur forme d’intelligence – goût pour se former en permanence
  • Très forte capacité pour innover, inventer, via des approches nouvelles et originales
  • Ils aiment changer la manière même de changer, apprendre à apprendre, remonter ainsi le plus en amont possible pour à la clé des changements de paradigme

l’article

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s