Manche : plongée dans la vie d’un surdoué

Le 16 novembre 2016  lamanchelibre.fr

Au-delà de l’école, la précocité intellectuelle se détecte et se ressent aussi à la maison. Rencontre avec une famille, basée à Cherbourg (Manche).

« À 8 ans, il avait déjà le raisonnement d’un enfant de 14 ans. » Nadine est maman du petit Arthur, âgé de 10 ans et demi. Sur la table du salon, elle désigne un empilement de cahiers et carnets remplis de l’écriture de son fils. Pas pour l’école, mais pour le plaisir. « J’écris beaucoup. Quand j’étais petit, j’ai repris les 7 tomes d’Harry Potter. Aujourd’hui j’invente des histoires et des scénarios, surtout fantastiques », évoque le jeune garçon.
« Il a besoin d’être alimenté intellectuellement en permanence, de s’approprier tout. Il me pose sans cesse des questions très pointues, auxquelles je ne sais pas toujours répondre. C’est parfois fatigant, évoque sa mère. Petit, il connaissait par coeur tous les Walt Disney. Il est capable de réciter la totalité des répliques d’un film pendant une heure entière, sans le regarder. »

Hypersensibilité

À la maison, l’un des points symptomatiques de la précocité d’Arthur est son hypersensibilité: « Il se montre souvent anxieux face à l’actualité, et exprime beaucoup d’empathie, de manière différente de la plupart des enfants de son âge. Par exemple, il a été très touché que des élèves de sa classe se moquent d’une petite fille en surpoids ».
Mais si ses centres d’intérêt sont plus proches de ceux des adultes que de ses camarades, Arthur n’est pas isolé. Il se trouve nul en sport, seule discipline dans laquelle ses copains de classe s’amusent à le taquiner.
Car scolairement, il est en avance. Arthur aurait pu sauter une classe à l’âge de 5 ans, en passant d’un début de grande section au CP. Il a préféré refuser: « C’était mieux, sinon je n’aurais pas pu rester avec mes copains« . Faire sauter un niveau à un enfant précoce n’est en effet pas toujours une bonne solution. « Parfois, cela peut le mettre mal à l’aise, voire en échec scolaire car il est trop en décalage de taille et d’âge avec les autres », évoque la psychologue

la suite ici

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s