Hauts potentiels : construction intellectuelle et perspective de l’ACT (thérapie d’acceptation et d’engagement

« On ne peut pas se penser intel­li­gent, quand on mesure ses pro­pres fai­bles­ses avec la luci­dité aiguë du sur­doué, qui ne lui permet aucun aveu­gle­ment. » Arielle Adda

Dans le cadre d’une pratique clinique, plusieurs personnes adultes ayant un profil type Haut-Potentiel se sont présentées à la consultation. Leurs personnalités sont différentes, leurs parcours et leurs histoires aussi. Certains sont brillants dans leur carrière professionnelle, d’autres se questionnent sur leur devenir ou se réorientent après plusieurs déceptions. D’autres encore vivent avec l’impression de ne pas avoir fait le bon choix et d’avoir été mis sur des rails par leur famille, un besoin de satisfaire à la norme,…. Ils témoignent également de l’anxiété et du stress lié à la sélection d’un chemin. En effet, la nécessité de prendre une route pousse au renoncement de l’ensemble des autres pourtant alléchantes.
Dès lors, pourquoi ne pas toutes les emprunter en même temps ?

Ils sont mariés, célibataires, veufs,… Ils peuvent être un peu désorientés, en panne de communication, en révolte contre un système, en période de pression et de stress au travail. De temps à autre, ils souffrent d’anxiété, de phobies diverses, de dépression, de burn-out,…
Des problématiques, en fait, qui peuplent le quotidien d’une consultation en psychologie dans un hôpital Universitaire.

Cependant, au cours de nos échanges, certains points se recoupent et se retrouvent dans plusieurs témoignages. Ces éléments peuvent être livrés, de manière variable en fonction des consultations : teintés d’amusement, de cynisme, de neutralité, de colère, de tristesse, ou de toute autre humeur du moment.
Dans cet article nous allons vous livrer certains points rencontrés dans le cadre d’une pratique clinique. Ils sont le point de départ d’une réflexion. Ils ne sont ni exhaustifs et ne pourraient constituer une réalité pour l’ensemble.
Ce récit permettra, également et surtout, de « d’expérientier » (mot non répertorié ayant comme signification de vivre de l’intérieur un processus plutôt que de l’aborder par une simple lecture).
La suite ne sera pas nécessairement une révélation, son contenu se retrouve dans d’autres écrits ou livres. Cette introduction est, entre autres, une accroche, un biais pour faire l’expérience de…

La suite de l’article  Ici

Par David Vandenbosch & Thérèse Delabye
http://www.mieux-etre.org/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s